Différentes techniques pour faire du feu

4 min


2 Partages

La scie à feu

Une des solutions consiste à se servir de ce qui est déjà sur place, de ce que nous offre la nature, et sans utiliser d’outil moderne. Vous allez me dire qu’il y a un couteau sur cette vidéo, oui c’est exact, mais ce procédé aurait pu être employé avec des pierres, dont certaines taillées pour faire office de couteau. Ici on utilise 100% du bambou, mais on aurait très bien pu prendre de l’amadou voir autre chose.

Méthode du XIVe siècle avec de l’amadou

L’amadou est une partie de l’amadouvier, champignon que l’on retrouve à même les arbres. Beaucoup de surviveurs l’ utilisent car facile à trouver, à l’inverse du bambou. Cependant il faut quelques connaissances, ce n’est pas parce-que vous aurez le bon champignon, que pour autant vous allez faire du feu. Il y a des étapes, tout un procédé à respecter, pour mener à terme la naissance de la braise

J’en profite, par la même occasion, pour vous faire rappeler, que la cendre est aussi une excellente lessive pour votre linge. On reviendra plus tard, dans d’autres articles, sur ces remèdes et procédés de grand-mère

Par friction avec un archet

J’ai choisi cette vidéo étant donné qu’elle provient d’un musée de la préhistoire, les conditions de tournage ne sont pas idéales, pour tout ce qui est important est cité dans cette vidéo. Le feu par friction, je me souviens avoir vu quelque-chose là-dessus, mais réalisé par temps pluvieux. Après tout, pourquoi pas, il pleut certes, mais ce qui est mouillé n’est que la surface du bois, pas l’intérieur. Donc oui, il est possible de faire du feu lorsqu’il y a de la pluie

Faire du feu sous la pluie

Ici l’auteur de la vidéo est bien au sec, mais c’est peut-être pas plus mal pour les explications, bien au calme et loin du vent et des averses. On trouve du bouleau presque partout, il suffira d extraire un peu de son écorce, et à l’aide de votre couteau, de couper des fines lamelles de bois mort. La suite vous connaissez. La personne ici présent utilise tout de même des outils modernes, ça n’empêche en rien le but recherché par notre passion qu’est le bushcraft. A chacun sa méthode

Avoir toujours une pile de 9 volts sur soi

Le coton n’est pas indispensable, vous avez plus haut, on peut fabriquer la matière qui servira à produire la braise, comme de l’amadou, du bambou passé au couteau, voir l’écorce de bouleau. Il faut toujours avoir une pile de 9 volts à portée de main, et pensez-y à la mettre au sec, comme dans un petit sac plastique pour éviter une éventuelle décharge de celle-ci. Pour le reste, ça va très vite, et c’est utile, car il suffit que vous perdiez votre briquet ou je ne sais quoi, pour que vous soyez privé de feu, et donc de chaleur

Avec deux pierres de silex

Avec du silex et de la marcassite

Le briquet à silex ou médiéval

Ce n’est ni plus ni moins que deux ensembles, l’un d’une forme plus ou moins plate, destiné à recevoir la matière qui devra être transformée en braise. Et l’autre tout simplement du métal, qui lui servira à frapper le silex afin d’obtenir des étincelles

Le briquet pneumatique

Un outil moderne qui a son charme, mais franchement pas forcément évident à utiliser

Fabriquer son briquet à piston

Je partage juste pour le plaisir, et surtout la curiosité. L’admiration d’une création manuelle, et qui fonctionne d’une rapidité déconcertante


Tu aimes ça? Partages avec tes amis!

2 Partages

Commentaires

commentaires